Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

COMPTEUR

Visiteurs Uniques

  compteur pour blog

Visites Totales

  compteur de visites html

PLAYLIST NW YOUTUBE

/ / /




Libre
Libre

Essai 13Lors de l’élaboration de cet article, j’avais contacté par émail Sharon Guli, ( alias Miss Tabita) une charmante Américaine membre de la SASS sous le N° 26972, que j’avais rencontré plusieurs fois lors du PARIS WESTERN SHOW.
elbeuf et Paris Western show 2011 420Sharon au centre entourée à gauche par Corinne et à droite par Lindsay au Paris Western Show 2011.
Sharon s’est spécialisée dans la présentation, aux Etats Unis, de la « Victorian Fashion » (mode Victorienne). Elle est en fait une historienne de cette mode. Passionnée par cette époque elle propose aussi des stages de « Dance Old West ». Ayant participé à l’un de ces stages de « Danse Old Time » lors du dernier « PARIS WESTERN SHOW », j’avais beaucoup apprécié l’ambiance dégagée et son sourire.
  Lui ayant demandé l’autorisation de publier les photos de son site, cette dernière vient de me donner  son accord avec beaucoup de sympathie. Son site : « RIVER CROSSING Inc » ( http://www.rivercrossinginc.com/  ) est extrêmement bien fait et doit vous aider dans le choix de tenues de style « Victorian Fashion » tel qu’il était dans l’Ouest à cette époque.sharontaupetall

Sharon a récemment été honorée de figurer dans un documentaire produit par le « New Mexico History Muséum » La voici présentant la « Victorian Fashion ». (Vidéo très intérressante)
Le développement de la « Country Dance », de la « County Music », de la "Western Attitude" et surtout de l’avènement du « Cowboy Action Shooting » initié aux Etats Unis il y à 25 ans par la « Single Action Shooting Society », de plus en plus de "Westerners", arborant un costume "Old Time", se réunissent à l’occasion de manifestations "Country Western" ou de "Reconstitutions Old West".
B022

Cette activité, relativement récente en France mais néanmoins en plein essor, attire de plus en plus d’amateurs.  Hélas, ces derniers commettent bien involontairement quelques erreurs historiques. Afin de tenter de remédier à cet état de fait, je vous livre le résultat de mes recherches. Ce premier article traite de la mode féminine de l’époque Victorienne correspondant à la période finale de Conquête de l’Ouest. Un autre article suivra concernant la mode masculine de la même époque.    

La « Victorian Fashion » englobe les différentes tendances de la culture britannique contemporaine du règne de la reine Victoria allant de juin 1837 à janvier 1901. Durant 63 années, soit presque les 2/3 du 19 ième siècle, de nombreux changements, en particulier dans la mode vestimentaire, se succèderont. La mode, sous l’influence Européenne, arrive dans l’Est des Etats Unis avec environ une année de retard. A cette période, comme précédemment, il n’existe pas encore d’industrie de prêt-à-porter. Les vêtements sont cousus manuellement par des couturiers et des couturières qui officient plutôt dans de petites structures dispersées aux quatre coins du monde. Une grande partie des vêtements sont même cousus dans la sphère familiale. La mode est principalement véhiculée par les catalogues de mode illustrée.
B027Dans l’Ouest sauvage des Etats Unis, la Conquête de l’Ouest bat son plein. La mode venue de l’Est n’est pas adaptée aux conditions de vie extrêmement rustiques des zones nouvellement conquises. Même si dans les villes nouvellement construites on trouve des femmes habillées à la mode de l’Est, la plupart d’entre-elles ont une garde robe plutôt limitée et parfaitement adaptée à l’environnement de la Frontière. Les pantalons étant proscrits, les femmes portent des robes longues toutes simples, avec un minimum de fioritures, portées sans corset et faites à partir de tissus solides et bon marché. Ces robes, légèrement différentes les unes des autres, sont nommées « Frontier Dress » (Robe de Frontière)  « Pioneer Dress » (Robe de Pionnier), et « Prairie Dress » (Robe de Prairie).
Frontier DressPioneer DressPrairie Dress

A gauche: Frontier Dress :  Style classique aussi appelé « Robe Ronde » de la robe qu'une femme aurait portée à son travail tous les jours entre 1840 et 1850.
Au centre: Pioneer Dress ; Style classique de la robe de pionnier en 1860 avec tablier et bonnet.
A droite: Prairie Dress : Style classique de la robe des prairies portées par les femmes vaillantes qui ont conquis la prairie Américaine au 19ième siècle. Cette robe fluide était traditionnellement portée avec un tablier.

 

Victorian Fashion dans les années 1830Voir Wikipédia : http://en.wikipedia.org/wiki/1830s_in_fashion

Dans les années 1830, la tendance prédominante est au romantisme. Durant cette période, l’accent est mis sur l’ampleur, contrairement à la silhouette fine des années 1800 à 1820. La jupe, en forme de dôme, s’élargit. Le corsage s’allonge en forme de V et la ligne de couture des épaules s’abaisse beaucoup. La taille s’affine encore par le port d’un corset ou gaine à baleines. Les manches gigot atteignent leur ultime largeur avant de disparaître progressivement pour laisser leur place à des manches plus étroites. Le col et les manchettes sont indépendantes de la robe et sont bien souvent de couleur blanche afin de donner un air de raffinement et de délicatesse. Cet effet est accentué par le port d’un châle en cachemire qui refait son apparition. La «Night Dress» (robe du soir) est très décolletée avec une ligne d’épaule tombante. Elle est équipée de manches bouffantes descendant jusqu'au coude. Elle est portée avec des gants demi-longueur. La «Day Dress»  (robe de jour) est peu décolletée et la largeur des épaules est soulignée par les manches gigot. La «Evening Dress»  (robe d’après midi) possède un large décolleté mais les manches sont longues. La jupe est plissée et portée par des jupons amidonnés en lin ou coton. Les couleurs riches, telles que le rouge des années 1820, sont toujours présentes, mais les motifs floraux avec rayures sur des fonds clairs sont de plus en plus populaires. Des le début 1830, les cheveux sont séparés au centre et ont des boucles et des nœuds sur les cotés. Les tresses sont à la mode. La coiffure est très élaborée et l’on porte souvent un grand chapeau. Le bonnet est à larges rebords et est décoré avec une  garniture de rubans et de plumes. La femme mariée porte, avec la robe du jour, un bonnet de lin ou de coton garni de dentelles, de rubans et de volants, et il est noué sous le menton. Pour le soir, les cheveux sont ornés de peignes, de rubans et de fleurs.

 Victorian Fashion dans les années 1840.  Voir Wikipédia http://en.wikipedia.org/wiki/1840s_in_fashion

Dans les années 1840, la tendance prédominante est à la diminution de la taille des épaules et à l’accroissement de la taille de la jupe. La femme porte toujours une robe à taille fine en pointe et à ligne d’épaule étroite et tombante, mais les manches gigot exagérément bouffantes de la fin des années 1830 disparaissent. Les manches sont maintenant plus étroites et deviendront, dans les années 1850 et 1860, des manches pagode. La jupe prend la forme d’une cloche et est toujours maintenue par une multitude de jupons. En dessous, la femme porte un long corset à baleines. Le poids non négligeable des jupons conduira à l’élaboration de la crinoline vers le milieu des années 1850. La «Day Dress » (robe du soir) possède de larges volants de dentelle allant des épaules aux coudes. Le décolleté est large. Un châle et des gants d’opéra sont portés. Un petit sac à main de satin blanc et brodé ou peint complète la tenue. Les chaussures sont faites avec le même matériau que le sac à main. Les cheveux sont portés près de la tête avec la raie au milieu et le chignon haut. La casquette, à volants en dentelle et rubans, est portée par la femme mariée à l’intérieur pour les robes de jour. Dans la rue, les femmes portant le bonnet sont moins nombreuses et leur bonnet est moins lourdement chargé. Pour le soir, des plumes, perles, dentelles ou rubans sont portés dans les cheveux.

 Victorian Fashion dans les années 1850.  Voir Wikipédia http://en.wikipedia.org/wiki/1850s_in_fashion

Dans les années 1850,  la tendance prédominante est à l’augmentation de la largeur de la jupe due à l’emploi de crinoline ou de cercles. La jupe dôme des années 1840 continue de se développer. Elle est agrémentée de profonds volants généralement en gradins et au nombre de trois. Les manches pagode sont portées sur des engageantes de coton ou de lin bordées de dentelle ou de broderie anglaise ou encore d’autres ouvrages de fantaisie. Le petit col de dentelle est porté avec la robe de jour avec parfois un nœud de ruban. La robe du soir est très décolletée jusqu’aux épaules et possède de courtes manches. L'introduction, en 1856, de la crinoline en acier fourni un moyen d'élargir encore la jupe. Les volants sur la jupe vont progressivement disparaître au profit d'une jupe plus simple reposant sur des jupons ou des cerceaux. Les cheveux sont habillés simplement, raie au milieu, et se séparent avec les côtés gonflés sur les oreilles ou avec des boucles de chaque côté à l'imitation de la mode du 17ième siècle.

 Victorian Fashion dans les années 1860.  Voir Wikipédia http://en.wikipedia.org/wiki/1860s_in_fashion

Dans les années 1860, la tendance prédominante est à la sobriété. La silhouette change. Elle est due en grande partie à l’invention de la machine à coudre qui facilite grandement la fabrication des robes.  La conception de la crinoline change aussi avec l’apparition de matière plus souple et plus douce à porter. En début des années 1860, la jupe atteint sa largeur ultime. La mode des années 1860 comprend la jupe tenue par une crinoline ou des arceaux et le châle en cachemire à forme carré et plié en diagonale. En 1862, la silhouette de la crinoline évolue. La jupe est maintenant plus droite devant et plus longue derrière. Comme la jupe devient plus étroite et plate à l'avant, l'accent est mis sur la taille et les hanches. Un Corset, plus long qu'auparavant, est donc utilisé pour aider à façonner le corps à la forme désirée. Ce corset est constitué, afin de renforcer sa rigidité, de bandes de tissu, de cuir et d’os de baleines. Son propre poids l’empêche de remonter ou de se froisser. La jupe à crinoline va être progressivement remplacée par la traîne qui se porte aussi bien en journée qu’en soirée. La « Day Dress » possède de larges manches pagode et un haut décolleté de dentelle agrémentée de colliers. La « Night Dress » possède un large décolleté et de courtes manches. Elle est portée avec des gants courts ou des gants de bonneterie ou encore des doigtiers de dentelle. De nouveaux colorants sont découverts en 1856 comme le mauve, le violet clair et des roses Magenta et Solferino. Les tissus ayant ces nouveaux coloris deviennent à la mode. La « Ball Gown Dress » (robe de bal), possède un corsage à épaules larges et la jupe repose sur une grande crinoline. Les soies de couleur unie deviennent à la mode pour les jours comme pour les soirées. Une jupe peut avoir deux corsages, l'un à manches longues et col haut pour la robe de jour  et l’autre à manches courtes et décolletée pour la robe de soirée. Le Tour de taille augmente brièvement à la fin de la décennie et la crinoline cède progressivement la place à la tournure. Les cheveux sont toujours portés avec la raie au milieu et lissés, ondulés, ou roulés sur les oreilles, puis tressés. Ce style utilise généralement des huiles ou pommades à mettre dans les cheveux. Les filets à cheveux sont souvent portés et sont élaborés avec des matières fines de la couleur naturelle des cheveux. Parfois, des versions plus élaborées sont faites avec de minces bandes de velours. Le bonnet est à la mode pour la robe de plein air et possède de petits rebords qui révèle le visage. Cependant, au milieu du siècle, le bonnet à de plus grands rebords et est garni davantage. D'autres variantes, moins courantes, ont un rebord en forme de cœur tandis que d’autres à rebord court ont un rideau à l’arrière.

 Victorian Fashion dans les années 1870.  Voir Wikipédia http://en.wikipedia.org/wiki/1870s_in_fashion

Dans les années 1870, la tendance prédominante est au retour progressif à une silhouette fine tandis que la plénitude de la jupe se déplace vers l’arrière. Cette mode, requière un jupon qui est largement garni avec plis et volants.  Cependant, cette mode sera de courte durée bien qu’elle revienne dans le milieu des années 1880. La crinoline est abandonnée et remplacée par le « Bustle » (Tournure ) destinée à tenir le haut des jupes à l’arrière. La « Night Dress » (robe du soir) possède une draperie plus élaborée. Le décolleté est carré et les manches sont très courtes et serrées. Elle est portée avec des gants courts. Un ruban de velours est attaché autour du cou. La « Thé Dress » (Robe de Thé), sans corset, apparaît pour un usage en intérieur et sa popularité augmentera régulièrement. Durant cette période, les hanches sont soulignées ainsi que le dos de la jupe. Le corsage cuirasse à taille longue remplace la gaine à baleines. La «Day Dress» (robe de jour) possède un décolleté haut qui est, soit fermé, soit carré ou soit en forme de V.  Les manches de la robe de jour sont étroites avec une tendance à un léger évasement au poignet.  A partir de 1875, la jupe dispose d’une longue traîne à plusieurs niveaux et est lourdement ornée de fioritures, de plis, de volants, de tresses et de franges. En accord avec l'accent vertical, les cheveux sont tirés en arrière sur les côtés et portés avec un nœud de cluster en hautes boucles et souvent avec une frange sur le front. Les Postiches sont couramment utilisées. Les Bonnets sont plus petits pour permettre les coiffures empilées savamment et ressemblent aux chapeaux, sauf pour les rubans noués sous le menton. Les chapeaux sont parfois équipés de voiles et sont haut perchés au-dessus de la tête. Les chapeaux de paille sont portés pour les vêtements de plein air en été.

 Victorian Fashion dans les années 1880.  Voir Wikipédia : http://en.wikipedia.org/wiki/1880s_in_fashion

Dans les années 1880, la tendance prédominante est au retour en arrière. La mode se transforme radicalement et devient plus simple et moins extravagante.. La longue ligne mince des années 1870 est remplacée par une silhouette sinueuse s'élargissant progressivement aux épaules tandis que la taille est mince avec un buste soutenu par un corset. La plénitude sur les fesses est compensée par la mise en valeur de la poitrine. Ceci est réalisé par un rigide corset créant une silhouette en forme de S. Le « Bustle » (tournure) tend à disparaître et les robes ne sont plus aussi serrées comme auparavant. L'accent est resté sur le dos de la jupe, avec la plénitude passant progressivement de l'arrière des genoux juste au-dessous de la taille. Les jupes sont drapées en boucles liées de diverses manières et portées par-dessus des jupons assortis ou non. Sur les robes on trouve une profusion de tentures, de volants, de festons et de rubans. Les corsets très serrés sont toujours utilisés mais sont devenus plus confortables et ne sont utilisés que pour donner aux femmes une silhouette légère. La forme de la jupe change et la traîne s’efface pour être remplacée par un surplus de draperies et de volants haut placés. Elles prennent la forme d’une tulipe avec des plis au-dessus du genou. Les manches des bustiers s’affinent et deviennent plus plates et couchées. La veste apparaît assortie à la jupe. La chemise à col haut ou chemisette fait son apparition ainsi que le chapeau Haut de Forme assortie d’un voile. Les pulls à col roulé ainsi que les manches bouffantes deviennent populaires. Les «Walking Dress » (Robe de marche) ont une longue veste sur la jupe à laquelle on rajoute un petit chapeau ou un bonnet. Il en résulte un aspect plus sévère et moins frivole. Les manches Gigot refont progressivement surface et vont s’amplifier de manière exagérée. Les robes du soir sont sans manches et décolletées. Elles sont portées avec de longs gants en chevreau ou en suede et montent jusqu’aux coudes ou même l’épaule. Les colliers « tour de cou » et les colliers de joyaux sont à la mode. Les robes composées d'une veste et d’une jupe longue sont portées pour le Voyage ou la marche à pieds. Elles sont portées avec un petit chapeau ou un bonnet. Les voyageurs portent des longs manteaux pour protéger leurs vêtements contre la saleté, la pluie, et la suie. Les Cheveux sont habituellement tirés vers l'arrière sur les côtés et portés avec un nœud de cluster faible ou de boucles. Plus tard, les cheveux, plaqués au sommet de la tête, auront une frange frisée ou crépue sur le front et resteront à la mode tout au long de la décennie. Les bonnets ressemblent aux chapeaux sauf pour leurs rubans noués sous le menton et les rebords sont sinueux.

 Victorian Fashion dans les années 1890.  Voir Wikipédia http://en.wikipedia.org/wiki/1890s_in_fashion

Dans les années 1890, la tendance prédominante est au retour aux longues lignes élégantes. Le style des vêtements féminin à la mode rejette quelques-unes des extravagances des décennies précédentes. Les jupes n’ont plus de crinoline comme dans les années 1850, ni les protubérances arrière comme à la fin des années 1860 et de la mi- 1880, ni serrées comme à la fin des années 1870. Cependant les corsets sont toujours présents. Le début des années 1890 se compose de robes serrées avec corsage et jupe froncée à la taille et tombant plus naturellement sur les hanches que les vêtements des années précédentes. Le milieu des années 1890 introduit les manches gigot, qui vont s’agrandire en taille chaque année jusqu'à ce qu'ils disparaissent aux environs de 1906. Dans le milieu des années 1890, les jupes prennent la ligne silhouette d’un A en ayant presque la forme d’une cloche ou d’une trompette. Elles sont serrées à la taille avec un torchage juste au-dessus du genou. Les corsets dans les années 1890 vont contribuer à définir la figure du sablier comme l'a immortalisé l'artiste Charles Gibson Dana. À la fin des années 1890, le corset très allongé, donne aux femmes une silhouette en forme de courbe légère en S qui deviendra populaire plus tard à l’époque Edwardienne. Adaptés sans chichis, les vêtements sont portés durant les activités de plein air et de voyage. La chemise d’homme à col haut est adaptée au chemisier et au corsage féminin. La notion de "robe rationnelle" pour la santé des femmes est un sujet largement discuté en 1891. Cela conduit au développement de tenues de sport. En outre, le cyclisme devient très populaire et conduit à l'élaboration de "costumes de vélo". Les jupes sont plus courtes et de plus en plus de femmes portent des culottes bouffantes en public. Les robes typiques de cette période ont le col haut, la taille de guêpe, les manches bouffantes et les jupes sont en forme de cloche. Les robes du soir ont un décolleté carré, une taille de guêpe et les jupes ont une longue traîne.

  Tombstone

 TOMBSTONE. Sortit en 1993, ce film Western à tendance historique tourné par Kurt Russell et Val Kilmer relate un des épisodes les plus célèbres de la Conquête de l’Ouest nommé « Gunfight at OK Corral ». Il raconte aussi la vie d’un des Marshals les plus célèbres aux Etats Unis nommé Wyatt EARP et de son ami Doc Holliday. Ce film offre aux spectateurs, une conformité très proche concernant la biographie des personnages ainsi que leur ressemblance physique et leur comportement, ainsi que la justesse méticuleuse des lieux, des dates, et des tenues vestimentaires de l’époque.
Un film a voir absolument.

screen image 157258 Vous pouvez visionner les autres épisodes sur Youtube à l'adresse: http://www.youtube.com/watch?v=WMgp97cODCA 

 

 

 

 


A11


































Des liens très intérressants concenant la "Victorian Fashion" vous sont proposés :

bustle dress header s 
http://www.bustledress.com/


 

 014http://www.riverjunction.com/







ATG Simple Biz Green 1http://www.shrevetales.com/
 


frontierlogo2005 150 whitehttp://www.frontierclassics.biz/products/

 




Brief http://www.cwrl.utexas.edu/~ulrich/19cdress/timeline.htm

 

header http://www.ranksmercantile.com/

 

index html cmp copy-of-romanesque110 bnr http://www.westernersoutfitter.com/

 

lb-logohttp://www.1880westernwear.com/

 

logohttp://www.premierclothing.com/

 

logo2 http://www.victoriantradingco.com/index.html

 

newname2 http://www.costumes.org/history/100pages/victlinks.htm

 

sepmastrsmall15sathttp://www.fashion-era.com/mid-late_victorian_fashion.htm

 

 


wwmLogo smhttp://www.wwmerc.com/

 




Welcome http://www.1860garmentsbyglenda.com/index.html

 

Vintage Victorian http://www.vintagevictorian.com/Victorian.html  


Title

http://trulyvictorian.com/index.html


 



Sans titrehttp://www.victorianpage.com/

 

1794-1887-Fashion-overview-Alfred-Rollerhttp://www.apparelsearch.com/definitions/fashion/history_western_fashion.htm

 



Recollections http://country-oldtime-forever.over-blog.com/ext/http://www.recollections.biz/
Western Emporium http://www.westernemporium.com/western.php
River Crossing Inc http://rivercrossinginc.tripod.com/index.html
Shooting Fashion http://shootingstarent.tripod.com/codyfashion.html
La Tailleuse du 19ième Siècle (Forum dédié à la mode du 19ième Siècle) http://xix.xooit.fr/index.php 

A019  
                                                                                                                                                           
                 par Wyatt Earp

Partager cette page

Repost 0
Published by Wyatt Earp - dans Old-West